Pensez à l’assurance dommages ouvrage avant de faire réaliser vos travaux de construction

Faire appel à un professionnel pour effectuer des travaux de construction n'est pas une tâche à prendre à légère. En devenant maître d'ouvrage, la loi vous contraint ainsi à remplir en tant que particulier certaines conditions. Dont notamment celle de devoir souscrire à une assurance dommages ouvrage.

Dans quels cas l'assurance dommages ouvrage est-elle obligatoire

Cela dépendra bien sûr de l'ampleur du chantier. Mais retenez néanmoins que cette assurance concerne tous travaux de construction ou de rénovation pouvant impacter le gros œuvre de votre habitation. Vous êtes donc dans l'obligation de souscrire à une assurance dommages ouvrage si des entrepreneurs interviennent sur les éléments suivants : charpentes, murs porteurs, plafonds, planchers, soubassements…

L'assurance dommages ouvrage vous couvre face aux vices et malfaçons

Si elle peut paraître contraignante pour certains, sachez que la loi Spinetta a été instaurée dans le but de protéger le consommateur. Vous bénéficiez de ce fait d'une assurance contre les vices et malfaçons d'une durée de 10 ans après travaux. Il vous sera ainsi bien plus facile d'obtenir réparation en cas de dommages pouvant affecter la solidité structurelle de votre construction. A noter que si un sinistre survenait durant la phase de travaux, il serait alors pris en charge par l'assurance professionnelle du maître d'œuvre.

Comparez les assurances avant de signer

Fort heureusement, dans ce domaine les assureurs ne manquent pas. C'est pourquoi nous vous conseillons vivement de comparer les tarifs des assurances dommages ouvrage avant de vous décider. Cela vous permettra de trouver celle la mieux adaptée à votre chantier et d'en tirer le meilleur prix. Car n'oubliez pas que si l'assurance dommages est une obligation légale, encore faut-il que celle-ci puisse couvrir l'ensemble de vos travaux.

Comments are closed.